15 de junho de 2009

E/P->L. Lucas, você descobriu a pólvora o gatilho o estouro o disparo o coup de foudre. bam! l'acte surréaliste le plus simple consiste, dit Breton, révolvers aux poings, à descendre dans la rue et à tirer au hasard, bam ! bam ! tant qu'on peut, bam ! dans la foule qui gémit, qui a peur, qui ne veut pas rôtir in aeternum, bam ! et qui prie pour cela en silence ô Seigneur ! de reprendre, la vie, le métro, les cours, le cours de choses, le temps présent, comme hier, la guerre froide, la terreur atomique, les sciences européennes, les évaluations, les jugements de valeurs, ô Seigneur ! les valeurs, laissez-nous au moins les valeurs. bam !

et à la une, madame : c’est le génocide ! crime passionnel ? révolte étudiante ? attentat politique ? — les autorités n’écartent pas la possibilité d’un cas d’insanité...

video bam !


[un spécialiste issu d’une prestigieuse clinique psychiatrique aurait lancé l’hypothèse d'« une sorte de lent transfert, de nature presque onirique, cheminant dans les zones les plus mystérieuses de la sensibilité », et qui aurait ainsi pu préparer chez l’assassin « la tentation fugitive de s'identifier à l'ange exterminateur de l'anarchie »].

6 comentários:

Anônimo disse...

Il est temps de serrer les freins à son inspiration et de s'arrêter, un instant, en route, comme quand on regarde le vagin d'une femme; il est bon d'examiner le chemin parcouru, et de s'élancer, ensuite, les membres reposés, d'un bond impétueux. Fournir une traite d'une seule haleine n'est pas facile; et les ailes se fatiguent beaucoup, dans un vol élevé, sans espérance et sans remords. Non...

Daniel Jablonski disse...

il est temps de se dire les noms, les noms propres, je pense. il est temps de signer ce qu'on pense, c'est du moins ce que je pense, maintenant.

M disse...

Il est temps de prendre de décisions n'importe laquelle, mais de se décider, pour quelque chose, décider et supporter, jusqu'au bout.
Pour la politique d'une vie consistante.

Uma vida consistente, em bons termos, é uma vida sem caô.

mire disse...

oui il faudrait recommencer et effacer mais ce n'est pas possible.

le truc disse...

Pourquoi Lautréamont? Parce qu'il est la découverte des surréalistes, la révolution du langage poétique et surtout parce que implicitement il parle de l’exposition. Parce que toute écriture est une forme de dévoilement. Parce que toi, tu oscilles entre dévoilement et exposition. Parce que tu aimes regarder et tu aimes (t’)exposer (les gens, les choses, ta photo) . Parce que tu t’arrêtes pour des instants à en parler pour revenir ensuite avec plus de force. Parce que tu comptes t’arrêter.

Pedro disse...

e porque a escrita se faz das intensidades, da massa de brutalidade que escorre de todas as falas, sempre a mesma, indistinta e informe. E não se trata de traduzir, explicar ou moldar esta coisa intensidade aceleração inominável, mas de descrevê-la em seus limites - de ensaiar, na cacofônia das manifs, das datas. das torturas, borbulhante, dos posts, do corpo em expressões estranhas, ensaiar aí um retrato (pelo espelho, que senão vira-se pedra) do momento preciso em que, ao ser olhada, esta massa intensidade abre a primeira rachadura em Paris-Île-Défense